pelerins en route vers saint jacques de compostelle dans la rue de la citadelle de saint jean pied de port
Pierre Carton

Le chemin de Compostelle au Pays Basque

Konpostelako Bidea Euskal herrian

Suivez le guide Anais

Chaque année, le Pays Basque accueille des milliers de pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle (plus de 60 000 en 2019). Le village de Saint Jean Pied de Port est le de cette randonnée devenue mythique, notamment pour sa traversée des Pyrénées. De nombreuses voies de Compostelle traversent la région, que ce soit depuis la côte basque ou depuis Mauléon-Licharre. A vous de choisir ! 

Histoire du pèlerinage

Konpostelako bidearen historioa

Lorsque l’on parle du chemin de Compostelle, on fait référence à Saint Jacques le Majeur, l’un des premiers apôtres. Il est celui qui a participé à l’évangélisation de la péninsule ibérique. Son tombeau a été retrouvé au IX° siècle, dans la province de Galice, en Espagne. Les débuts du pèlerinage de Compostelle se font au X° siècle, et le chemin est fréquenté dans un but uniquement religieux (expier ses péchés entre autres). Sa fréquentation a connu son apogée au XIII° siècle. L’un des pèlerins les plus célèbres qui soit passé par le Pays Basque est Aimery Picaud. Il est l’auteur d’un guide du pèlerin, dans lequel il raconte son pèlerinage au XII° siècle. Il parle également des populations qu’il croise et parle ainsi du peuple basque :

Les symboles du pèlerinage

Pixabay

La coquille

C’est le symbole, depuis le Moyen Âge, des pèlerins qui ont atteint la ville de Saint Jacques de Compostelle. La saint jacques étant un coquillage très répandu en Galice, les premiers pèlerins avaient pris l’habitude d’en ramener une, sorte de preuve s’il en est des milliers de kilomètres parcourus. La plupart des pèlerins accrochent la coquille sur leur chapeau, leur sac ou bien sur leur bâton.

Pixabay

Le bourdon ou bâton du pèlerin

Le bourdon composait la tenue de tous les marcheurs au Moyen-Âge. D’abord de petite taille, il est devenu de plus en plus grand au fil des siècles. Il était souvent orné d’un crochet qui permettait d’accrocher la calebasse ou la gourde du pèlerin. Tombé un peu en désuétude, de plus en plus de pèlerins contemporains se tournent de nouveau vers le bourdon traditionnel. Au Pays Basque, la référence en termes de bourdons faits main est l’atelier de Mr Demange à Saint Jean le Vieux.

EN SAVOIR

Le crédential

“carnet du pèlerin” ou “passeport du pèlerin”

C’est l’élément indipensable à tout marcheur qui souhaite être identifié comme tel. Ce document, dans lequel les pèlerins font apposés un tampon à chaque étape de leur périple, est l’héritier de la lettre de créance du Moyen-Âge. Elle était délivrée par les autorités religieuses aux personnes qui souhaitaient accomplir le pèlerinage. Cette lettre leur permettait entre autres, de passer sans encombre les contrôles des autorités sur le chemin. La lettre de créance donnait également accès aux hébergements paroissiaux ou pour pèlerins (qui étaient peu chers) et d’obtenir la compostela (preuve écrite que le pèlerin a atteint Compostelle).

De nos jours, le crédential permet toujours aux marcheurs de dormir dans les hébergements municipaux, paroissiaux et dédiés aux pèlerins, dans chaque ville-étape, et d’obtenir la compostela. Pour obtenir la compostela, le pèlerin doit présenter un crédential qui compte les tampons des étapes des 100 derniers kilomètres à pieds, minimum (200 km si vous le faites à vélo). 

Pour tout connaître sur le chemin de Compostelle, contactez l'A.C.I.R (Association de Coopération Interrégionale de Compostelle)

EN SAVOIR

Les voies de Compostelle au Pays Basque

Konpostelako bideak euskal herrian

Au Moyen-Âge, la seule raison pour les pèlerins de s’engager sur ce chemin était religieuse. Au fil des siècles, les raisons sont devenues multiples. De nos jours, les pèlerins peuvent être à la recherche d’un défi sportif, veulent rendre un hommage, souhaitent se retrouver seuls pour faire le point, ou bien pour de prouver quelque chose. Tout comme les raisons, les voies du chemin sont également devenues multiples, partout en Europe. 

Toutes ces voies se retrouvent à Saint Jean Pied de Port pour former une seule voie : le camino francés. C’est la principale voie du chemin de Compostelle en Espagne. 
 
Une fois à Saint Jean Pied de Port, il reste encore environ 30 jours de marche aux pèlerins pour rejoindre Saint Jacques de Compostelle, située en Galice (Espagne), à près de 800 km.

Les étapes du GR65 au Pays Basque

Euskal Herriko GR65ren etapak

Saint Palais – Ostabat-Asme :

3 à 4h de marche 
Dénivelé moyen 
12 km 

Points d’intérêts :

-la stèle de Gibraltar qui symbolise la réunion des voies du Puy en Velay, de Tours et de Vézelay en un seul et même chemin qui rallier ensuite Saint Jean Pied de Port

-la chapelle de Soyarce (ancien ermitage dédié à la Vierge Marie)

-la chapelle Saint Nicolas d’Harambeltz, au-dessus du village d’Ostabat, sur le quartier Harambeltz (petite chapelle du XIII° siècle dédiée à Saint Nicolas, saint patron des voyageurs et des marcheurs)

-Ostabat avec son bourg où certaines maisons sont d’anciens hébergements pour pèlerins au Moyen Âge - au XIII° siècle, Ostabat était une étape mythique du chemin de Compostelle et comptait pas moins d’une quinzaine d’hébergements pour pèlerins. 

Ostabat-Asme – Saint Jean Pied de Port

Environ 5h de marche 
Dénivelé moyen 
23 km de marche 

Points d’intérêts :

-le quartier de la Madeleine au village de Saint Jean de Le Vieux avec sa chapelle du XII° siècle

-l’arrivée à Saint Jean Pied de Port par la Porte Saint Jacques (classée à l’UNESCO)

-le village de Saint Jean Pied de Port (les remparts, église Notre Dame du Bout du Pont) 

 

Saint Jean Pied de Port (France) - Roncevaux (Espagne) :

Étape mythique du franchissement des Pyrénées pour entrer en Espagne. Chaque année, au 1er novembre, cette étape (aussi appellée Route Napoléon) est fermée par les autorités espagnoles et françaises, jusqu'au mois de mars (jusqu'à la fin de la période de neige). Il est strictement interdit de l'emprunter sous peine de sanctions.
7h de marche 
Dénivelé difficile (1200 m positif) 
27 km de marche 

À savoir : il est possible de réaliser cette étape en 2 journées de marche, en divisant comme ceci :

-faire St Jean Pied de Port- Huntto, soit 5 km de marche et dormir à Huntto

ou bien

-faire Saint Jean Pied de Port – Orisson, soit 9 km de marche et dormir à Orisson avant de reprendre la marche vers Roncevaux. Une fois le refuge d’Orisson passé, il n’y a plus d’hébergement sur cette étape. La marche doit donc être réalisée en une seule fois.

Points d’intérêts :

-la vierge de Biakorri ou vierge d’Orisson (au kilomètre 15 de l’étape) : elle veille sur les bergers et pèlerins - certains s’arrêtent pour y faire une prière - elle fait l’objet d’un pèlerinage par les habitants au mois d’août)

-la croix Thibault (au kilomètre 18 de l’étape) : elle symbolise la fin de chemin en France, et la frontière avec l’Espagne - très souvent les pèlerins y déposent des vœux, indiqués par les rubans accrochés tout autour - une inscription est gravée sur son pied "Ni naiz bidea" ("je suis le chemin")

-la fontaine de Roland : sur le chemin en Espagne, une plaque évoque le héros de la légende

-le col de Lepoeder : point culminant de cette étape à un peu plus de 1400m d’altitude, avant d’amorcer la descente dans la forêt de Roncevaux 

De Saint Jean Pied de Port à Pampelune

Pierre Carton

Côte pratique

Praktikotasunaren alderdia

Stationner à Saint Jean Pied de Port

Il est possible de laisser votre voiture en stationnement en St Jean Pied de Port durant la durée de votre périple.

En stationnement gratuit, vous avez deux possibilités de parking : 

- Chemin de la Nasse (C5 sur le plan de ville, à télécharger ci-après)
- Parking des Fauvettes (D2 sur le plan de ville)
Ces stationnements sont gratuits, mais non surveillés. Toutefois, et pour plus de sécurité, il est possible de déclarer votre véhicule à la gendarmerie de St Jean Pied de Port, en donnant les renseignements suivants : nom et prénom du propriétaire du véhicule, une photocopie de la carte grise, ainsi que les dates du stationnement.

Gendarmerie de St Jean Pied de Port : 05.59.49.20.10

En stationnement payant, vous disposez du contrôle Auto Donibane : chemin de la Nasse, à 200 m du centre ville ; 05.59.37.34.65 ou 06.83.88.42.33. Le garage vous propose 2 formules de gardiennages : sur le parking privé extérieur à 2€/jour ; ou dans l'établissement (fermé et sécurisé) à 5€/jour ou 30€/semaine (tarifs sous réserve) ; ca-donibane@autosecurite.com ; www.autosecurite.com

Santé

Centre Hospitalier de Saint Palais : Avenue frédéric de Saint Jaymes - 64120 SAINT-PALAIS - 05 59 65 45 35

Centre Hospitalier de Mauléon-Licharre : 4-6, avenue de Tréville - 64130 Mauléon-Soule - 05 59 28 79 00

Centre Hospitalier de la côte basque à Bayonne : 13 avenue de l'interne Jacques Loëb - BP 8  - 64109 BAYONNE CEDEX - 05 59 44 35 35

Numéros d'urgence

SAPEURS POMPIERS : 18

SAMU : 15

CENTRE ANTI-POISON : 05 56 96 40 80

GENDARMERIE : 17

APPEL D'URGENCE EUROPEEN : 112

URGENCES PERSONNES MALENTENDANTES, SOURDES : 114 PAR SMS

Bibliographie

- Miam Miam Dodo, El Camino Francès, Éditions du Vieux Crayon : http://www.levieuxcrayon.com/Livres.html
- Le chemin de St Jacques en Espagne, Rando Éditions, de Jean-Yves Grégoire et Louis Laborde-Balen : infos pratiques et historiques
- Topos guides de la Fédération Française de Randonnées : www.ffrandonnées.fr ; Voies d'Arles Le Puy, Vézelay et Tours
- Les sites français du patrimoine mondial, collection Le Guide Vert, Éditions Michelin
- En chemin vers Compostelle, Gérard du Camino Éditions : voie de St Jean Pied de Port à Irun et les chemins en Espagne
- Sur le chemin de St Jacques de Compostelle, Le Camino Francès (Avril 2014), Lepère Éditions
- Vélo-guide "Sur les chemins de Compostelle - El Camino Francès" ; Éditions Ouest France (avril 2013), Pierre et Maries Costes
- Carte IGN "Les Chemins vers Compostelle", collection Découverte de la France, n°922 (2013)

Buletinaren harpidetza

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir en exclusivité les bons plans, les nouveautés et les offres promotionnelles de l'Office de Tourisme Pays Basque