Aller au menu principal Aller au contenu
Façade Espelette

Espelette et l'histoire du piment

Ezpeleta

Le village d'Espelette représente véritablement le village basque comme on peut se l'imaginer. Fondé par une famille de noble, il s'est surtout fait connaître dans le monde entier grâce à la culture d'une épice venue de l'autre côte de l'atlantique : le piment d'Espelette.

Espelette : un village piéton

Ezpeleta : oinezkoen herri

Le village d’Espelette est réputé principalement pour son piment. Et il est vrai qu’il est présent à chaque coin de rue ou sur chaque façade de maison.
Mais le village d’Espelette, c’est aussi un village avec un centre piéton et une jolie ruelle bordée de boutiques d’artisans et de producteurs locaux.
L’ambiance du village donne envie de flâner et de prendre son temps en s’installant dans les terrasses des cafés ou en déjeunant dans les restaurants traditionnels du village.

Un peu d'Histoire

Historia

Espelette se dit en basque Ezpeleta ce qui signifie "lieu planté de buis". Ce nom vient du nom de famille d’une famille de noble de Navarre, les barons d'Ezpeleta, à qui appartenait pendant plusieurs années le territoire d’Espelette.
Ils firent construire un important château-forteresse flanqué de 5 tours pour surveiller la zone. La dernière baronne d'Espelette, Juliana Henriquez, mourut sans descendance et décida de léguer le château aux habitants d'Espelette.

Aujourd’hui, il ne reste qu’une seule tour et un pan de l’enceinte. Il abrite le Bureau d’Accueil Touristique, la Mairie et des expositions temporaires.

Le piment d'Espelette

Ezpeleteko biperra
champs de piment
bascophoto

Origine du piment d'Espelette

Pour trouver des traces de ce piment, il faut partir direction le Mexique. Les explorateurs ont certainement ramené le piment dans leurs cales mais on ne sait pas comment il est ensuite arrivé à Espelette.
Il apparaît sur nos terres à partir de 1650.

A l’origine, il était cultivé pour remplacer le poivre devenu très cher à l’époque. Il était déjà utilisé comme assaisonnement et pour conserver les viandes et jambons.

Une culture ancestrale

Autrefois, ils étaient plantés à partir du mois de mai et récoltés fin août. A la fin de l’été, les piments étaient alors enfilés sur une corde et mis à sécher contre les façades des maisons. Une fois secs, les piments étaient placés dans le four à pain pour les rendre bien craquants. Ils étaient ensuite pilonnés pour les transformer en poudre.

Ce savoir-faire a traversé les années de génération en génération et n’a pas changé.

stand piment

En cordelette, en poudre ou frais...

Une fois récolté, le piment d'Espelette se présente de 3 façons:

- Entier et frais de couleur bien rouge. Il mesure entre 7 et 14 cm hors pédoncules. Il est plutôt destiné aux professionnels afin d'être ensuite sécher et mis en poudre.
- En cordelette de minimum 20 piments et maximum 100. Elle apporte toujours une touche déco dans votre cuisine.
- En poudre utilisé pour relever tous vos plats comme on peut utiliser du poivre.

Inscription newsletter Buletinaren harpidetza

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir en exclusivité les bons plans, les nouveautés et les offres promotionnelles de l'Office de Tourisme Pays Basque