Carole Pro

Larrau, un village au milieu des montagnes

Larraine

Niché au pied du Pic d'Orhy, plus haut sommet du Pays Basque, et point de départ de l'emblématique randonnée vers la passerelle d'Holzarte, Larrau est un passage obligé pour les randonneurs.

Mais il est aussi agréable de déambuler dans les ruelles de ce petit village montagnard dont les toits d’ardoise, bien pentus, rappellent que l'hiver, la neige n'est pas loin.

L'été en revanche, les bergers occupent la montagne dans les cayolars pour fabriquer le fromage de brebis.

Les plus belles randonnées

Vous découvrirez un choix de randonnées à n'en plus finir : de la cascade de Pista, au plus haut sommet du Pays Basque, Le Pic d'Orhy, jusqu'à la fameuse passerelle d'Holzarte.

Deux grands chemins de randonnée, le GR10 et le HPR, se retrouvent également à Larrau.

Jérôme Borda

Le pic d'Orhy

Une randonnée sur le toit du Pays Basque : 2017 m

Il vous offre un panorama à couper le souffle avec une vue sur le Golf de Gascogne, le pic d'Anie et de l'autre côté le Béarn et les premiers sommets des Pyrénées !

Le départ se fait depuis le Port de Larrau. L'ascension le long d'une arête vive et aride reste pourtant accessible. Il faut compter à peu près 3h aller/retour.

  • Distance2.6km
  • Durée2h
  • Dénivelé+433m

La Passerelle d'Holzarte

Un pont suspendu à 180 m au dessus du vide.

Le départ du sentier se fait depuis l'auberge Logibar, comptez environ 2h pour l'aller-retour et 4h30 pour faire la boucle d'Olhadubi.

La passerelle d’Holzarte chaloupe au rythme des marcheurs, à 180 mètres au dessus du vide. Elle mesure 70 m de long. Ce pont suspendu vertigineux a été construit en 1920. Il permettait alors aux bûcherons de franchir le canyon d’Olhadübi.

Il est maintenant un passage spectaculaire et prisé des amateurs de randonnée. 

  • Distance12.5km
  • Durée5h30
  • Dénivelé+968m

La vie de berger dans ses paysages sauvages

La tradition du pastoralisme

Le pâturage des troupeaux en estive a depuis toujours entretenu et façonné les paysages de la montagne.

À Larrau, et en Soule en général, le pastoralisme est une pratique courante. Elle consiste à amener le bétail dans les hauteurs : cette activité est appelée la transhumance. Cela a pour pincipale objectif de libérer les prairies de la vallée pour y faire des réserves d’herbe et de foin pour l’hiver.

En mai, juin, les bergers montent alors dans leurs cabanes, appelées "cayolar" ou "olha" en Souletin. Il s vont y rester tout l'été et redescendre en Septembre.

Pendant les estives, ils vont fabriquer leur fromage dans les cayolars.

La fabrication du fromage d'estive

Il est uniquement confectionné en été par le berger qui vit dans le cayolar. Les brebis n'ont connu que l'herbe de montagne et le savoir-faire du berger donne une saveur particulière à ce fromage. 

Francis Poineau est ce qu'on appelle un berger sans terre. De fin mai à fin septembre, comme depuis de nombreuses années, il transhume à Larrau, au cayolar d’Ardakotxia. Le cayolar se situe en bordure des gorges d’Holzarte, accessible en 2h de marche ou en voiture. Il vous accueille directement à sa  cabane, de 9 h à 13 h, pour vous présenter son activité.

Contact : 06 70 63 77 11 - poineau@orange.fr 

La vie en estive

Buletinaren harpidetza

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir en exclusivité les bons plans, les nouveautés et les offres promotionnelles de l'Office de Tourisme Pays Basque