Aller au menu principal Aller au contenu
Carole Pro

Tardets : le cœur de la Soule

Atharratze

La petite commune de Tardets est idéalement placée, en Haute Soule au pied de la chapelle de La Madeleine, à 20 minutes des gorges de Kakuetta et du départ de la randonnée d'accès à la passerelle suspendue d'Holzarte et à 15 minutes de Mauléon.
De nombreuses découvertes insolites sont possibles comme le Centre sur la Mythologie Basque où l'histoire de cette petite bastide et les nombreuses légendes souletines vous y seront dévoilées.

Tardets : une bastide enchantée

Une architecture particulière et colorée

Belle place centrale, haute en couleurs, ceinturée d’arcades dont certaines dateraient du XIIème siècle. Dû au cours d'eau, la place a la particularité d’être triangulaire, ce qui est inhabituel pour une bastide. Les façades des maisons sont refaites aux couleurs d’origine. Les habitants du bourg, commerçants, nobles ou bourgeois, utilisaient des couleurs fortes qui nécessitent un renouvellement plus fréquent, marquant ainsi un pouvoir d'achat supérieur à celui des voisins.

Toute la Soule était rattachée au diocèse de Dax jusqu’à la fin du XI° siècle.

L’histoire de cette province est aussi une succession de conflits sanglants qui opposeront régulièrement les souletins aux béarnais.

En 1307, Auger III de Mauléon se retirera en Navarre plutôt que de se soumettre au roi d’Angleterre. Il fondera la bastide de "Villeneuve les Tardets” en 1299.

L'histoire se ressent dans tous les recoins du village

En déambulant dans la commune, vous vous retrouverez inévitablement face à l’église du XIXe siècle et son retable assez imposant aux tonalités or et rose. Elle est ouverte de 9h00 à 20h00. Vous pourrez vous recueillir face à la stèle des évadés de France. Implantée à la mémoire des résistants qui quittèrent la France pour rejoindre l’Armée de la Libération via l’Espagne durant la Seconde Guerre Mondiale.

Elle est située près de l’ancien lavoir de la commune qui nous rappelle le rôle capital des femmes sous l’Occupation. Celles-ci profitaient notamment de cette tâche ménagère pour transmettre des informations essentielles aux “passeurs”.

Un village toujours vivant

Le village de Joseph Augustin Chaho

Joseph Augustin Chaho ou Agosti Xaho, né le 10 octobre 1811 à Tardets, est un Académicien basque et auteur d'un énorme travail, presque en solitaire, en faveur de la langue et de la culture basque.

Il est l'inventeur de la formule « zazpiak bat » : « les septs (provinces) font un » qui est devenue depuis la devise du Pays Basque. Il préconise l’enseignement du basque dans les écoles, il était un des premiers à énoncer des thèses en faveur de l’indépendance du Pays Basque.

Adossée au trinquet couvert, une plaque nous rappelle que là est né un grand homme.

L’association des jeunes Prefosta, née en 2015 se mobilise pour redonner à ce bâtiment une vie culturelle. Elle propose de multiples activités en partenariat avec les différents acteurs locaux favorisant ainsi la diffusion de la culture et le lien social dans une ambiance conviviale.

Ces évènements ont souvent lieu le vendredi soir.

Une vie douce et festive.

Les couleurs de la bastide médiévale sont reposantes et les restaurants de la place sont tous aussi bons les uns que les autres.

Quand les beaux jours pointent le bout de leur nez, les baignades, les balades dans les petites ruelles et les pique-niques sont au rendez-vous.

La fameuse foire au fromage, qui a lieu chaque année le premier jeudi après le 15 août marque le début des fêtes de Tardets. En hiver la sortie incontournable est le carnaval de Tardets.

Inscription newsletter Buletinaren harpidetza

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir en exclusivité les bons plans, les nouveautés et les offres promotionnelles de l'Office de Tourisme Pays Basque