Aller au menu principal Aller au contenu
vue du quartier du haut cambo avec eglise et sommets alentours - cambo les bains
Alex Gaztelumendi

Cambo-les-Bains, l'escale bien-être

Kanbo

Les merveilles de Cambo-les-Bains apparaissent au fil des allées arborées et fleuries, des villas basques et des demeures art-déco. Son climat doux est propice à l’explosion d’une végétation luxuriante et souvent exotique. Un ensemble de jardins et d’allées, agrémentés de magnifiques hortensias, lui vaut la réputation de Ville Jardin. 
Camp de base idéal pour découvrir le Pays basque, Cambo offre la quiétude de l’intérieur du Pays basque tout en étant à deux pas de l’effervescence estivale de la côte basque ! 

Les incontournables de Cambo-les-Bains

Ville d'eau

Les vertus bienfaitrices des eaux de Cambo-les-Bains

Si l’authentique fontaine de mosaïque bleue et or donne le ton Art déco, les propriétés des eaux thermales de Cambo sont connues depuis l’Antiquité. Les premiers Thermes sont bâtis ici en 1761. La station connaît un regain d’activité sous Napoléon III. Les Thermes sont modernisés et reconstruits au début du XXème ce qui confère aux lieux cet élégant style Art déco. L’établissement aujourd’hui doté de techniques thermales à la pointe du progrès est exploité par la Chaîne Thermale du Soleil

Corentin Mossière

Des soins thermaux pour améliorer la santé

La station thermale de Cambo-les-Bains est réputée pour traiter les problèmes de rhumatologie et les affections respiratoires : 18 jours de cure pour soulager les douleurs, améliorer la mobilité et réduire la consommation de médicaments, grâce aux propriétés des eaux de la source Honorine ! En-dehors des cures conventionnées de 18 jours, des programmes spécifiques permettent d’aider les patients souffrant de certaines pathologies : lombalgie chronique, acouphènes, fibromyalgie, etc. 

Un espace détente ouvert à tous

Pas besoin d’être curiste pour apprécier les Thermes de Cambo : de la balade dans le parc thermal, véritable jardin d’Eden aux faux airs de Marrakech, aux plaisirs des soins de l’espace Spa-institut Beauté & minceur, en passant par un repas au restaurant « le Pavillon bleu », l’établissement thermal invite le visiteur au bien-être ! 

Ville d'histoire

Une terrasse sur la Nive

OT Cambo

L’église Saint Laurent, classée Monument Historique, est typique des Pays basque avec ses galeries sculptées et son magnifique retable.  Elle est construite au XVIIe siècle sur l’emplacement d’une première paroisse datant du XIIe siècle. Remaniée de nombreuses fois, elle voit notamment son ancien clocher triangulaire remplacé à la fin du XIXe siècle par l’actuel clocher octogonal surmonté d’une flèche. Elle offre une vue panoramique sur la vallée de la Nive et sur le quartier pittoresque du bas Cambo.

Mais Cambo-les-Bains est surtout un écrin de poésie illustré avec beauté par Arnaga. Chef d’œuvre d’architecture, la villa Arnaga, Monument Historique et Musée de France, demeure d’Edmond Rostand, est surnommée le « Petit Versailles basque ». 

Edmond Rostand et la villa Arnaga

OT Cambo-les-Bains

Cambo-les-Bains est surtout un écrin de poésie illustré avec beauté par Arnaga. Chef d’œuvre d’architecture, la villa Arnaga, Monument Historique et Musée de France, demeure d’Edmond Rostand, est surnommée le « Petit Versailles basque ». 

Venu à Cambo-les-Bains se faire soigner à l’automne 1900, le poète tombe sous le charme du Pays basque. Séduit par le climat de la petite ville, l’auteur de Cyrano de Bergerac, plus jeune élu de l’académie française, décide alors de s’y installer. Il fait alors ériger une villa à sa démesure qu’il nommera Arnaga. C’est ici qu’il vivra, de 1906 à 1918, avec sa femme, la talentueuse poétesse, Rosemonde Gérard et leurs fils. Il y écrira aussi la pièce de théâtre en quatre actes, Chantecler. 

Aujourd’hui, vous pouvez toujours admirer ce domaine si ardemment souhaité par l’auteur de Cyrano : la maison de style néobasque, immense demeure de 40 pièces, apparait traditionnelle à l’extérieur mais l’intérieur est traité comme un somptueux décor de théâtre.

Autour de cette vaste maison, Edmond Rostand a créé un ensemble de jardins sur plus de 15 hectares qui témoignent de la dualité assumée de leur auteur : d’un côté la richesse, l’ostentation, de l’autre le doux et l’intime. 

En savoir +

vue du quartier du haut cambo avec eglise et sommets alentours - cambo les bains
Alex Gaztelumendi
Inscription newsletter Buletinaren harpidetza

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir en exclusivité les bons plans, les nouveautés et les offres promotionnelles de l'Office de Tourisme Pays Basque