Aller au menu principal Aller au contenu
Pierre Chambion

Bidart, au cœur de la côte basque

Bidarte

Au cœur de la Côte Basque, étendu sur une façade littorale de 5km, Bidart est idéalement situé pour (re)découvrir le pays basque et s'imprégner de l'art de vivre propre à notre destination.

A la croisée des chemins

"Bide Artean" 

L'étymologie de Bidart, la contraction des mots "bide" (chemin) et  "artean" (au carrefour) définit clairement le village "à la croisée des chemins", au carrefour des routes, à la rencontre du sentier du littoral et de l'embouchure du fleuve de l'Uhabia, à flanc de falaises.

Sa devise "Bidartean zuzena onena" qui signifie "au carrefour, le chemin le plus droit est le meilleur" en dit beaucoup sur le caractère bien trempé inscrit dans l'ADN des bidartars. 

A Bidart, on vient chez quelqu'un 

Bidart n'a pas échappé au développement lié à l'attractivité du Pays basque et s'est au fil du temps transformé en une petite ville qui a gardé son âme de village. La place Sauveur Atchoarena en est un exemple, récemment rénovée elle est aussi le cœur battant du village où l'on peut ressentir une ambiance locale, naturelle et véritable. 
Ici, bon nombre des établissements sont tenus en famille, parfois transmis de génération en génération avec l'ambition pour chacune, d'être ancrée dans son époque tout en respectant le travail des anciens.   

 

Balades à Bidart

La balade du patrimoine

La balade du Patrimoine est une boucle de 6.5km à faire à pied dans Bidart pour une durée moyenne de 2h.

Cet itinéraire dont le point de départ se situe au parking du Lavoir, permet de découvrir le centre bourg du village, ses points de vue, puis vous invite à découvrir des quartiers moins connus comme celui de la chapelle Ur Onea, les berges de l’Uhabia ou encore le quartier de Parlementia. La promenade se termine sur l'esplanade de la chapelle Sainte-Madeleine avant de retrouver le centre bourg de Bidart.

Tout au long de cet itinéraire, des plaques sont apposées sur les éléments de patrimoine afin de vous raconter l'histoire du monument et des anecdotes.

Fiche de la balade

Pierre Chambion

Le sentier du littoral

Il démarre à la plage d'Erretagia à Bidart et peut vous mener jusqu'à Saint-Sébastien. 54 km de sentier à proximité de l'océan qui passe par Guéthary, Saint-Jean-de-Luz, Ciboure, Hendaye...
A Bidart, le village étant bâti sur de hautes falaises, les vues panoramiques sont magnifiques. Sur le chemin, vous pourrez découvrir les criques et les plages sauvages qui font tout le charme de la côte basque. Ne manquez pas l’esplanade de la chapelle Sainte-Madeleine à Bidart.

+ d'infos

La Voie Verte

C'est un itinéraire pédestre et cyclable le long de la rivière Uhabia.
Cette promenade de 6 km commence à l’estuaire de l’Uhabia, longe ses berges, contourne le bassin de rétention d'Ur Onea et se poursuit jusqu’au moulin de Bassilour. Elle est ensuite prolongée par une piste cyclable jusqu’à la technopole Izarbel.

Plan du parcours en vente à l'office de tourisme de Bidart à 1 €. 

Agathe Marcé

La chasse à la baleine était pratiquée entre les 2 équinoxes d’automne et de printemps, de septembre à mars, quand les baleines « franches » ou dites « des Basques », venaient se nourrir dans le Golfe, de krill et de plancton. Les harponneurs, à partir du port de l’Uhabia, allaient au contact des monstres, grâce aux bras des rameurs, à bord de nombreuses baleinières, après un franchissement sportif et dangereux de la « barre » des fortes vagues proches du rivage, appréciées des surfeurs d’aujourd’hui. 

Les animaux tués étaient échoués sur la grève du port, pour y être découpés en gros morceaux de graisse, fondus pour obtenir de l’huile d’éclairage, dans des chaudrons sur des fours de pierre, dont il reste des vestiges au pied de la colline de Parlementia dans un chemin piéton derrière l'actuel poste de secours des MNS. 
Dès le XVème siècle, cette chasse côtière périclite parce que les cétacés sont de moins en moins nombreux à fréquenter nos rivages. Elle se déplace alors vers le nord de l’Europe et le nord-est de l’Amérique du Nord. Les basques deviennent aussi des marins au long cours capables d’offrir leurs compétences dans tous les autres voyages maritimes, sur les bateaux de commerce, de guerre ou d’exploration.

De ce passé de village de pêcheurs, il reste encore quelques vestiges visibles comme la tour de guêt Koskenia, quartier Parlementia au sud de Bidart, les chapelles Saint-Joseph et Sainte-Madeleine à flanc de falaise ou encore la maquette votive suspendue au plafond de l'église.

Le port de Bidart a quant à lui disparu, situé à l'embouchure de la rivière Uhabia. On y trouve aujourd'hui la plage de l'Uhabia, ses baigneurs et surfeurs.  

Pierre Chambion
Inscription newsletter Buletinaren harpidetza

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir en exclusivité les bons plans, les nouveautés et les offres promotionnelles de l'Office de Tourisme Pays Basque