Emmanuelle

Urt : une entrée au Pays Basque

Ahurti

Tout dans le beau village d'Urt évoque l'eau... le pont de fer de facture Eiffel que l'on traverse sur l'Adour entre les Landes et le Pays Basque, le petit port à gradins d'un modèle que l'on retrouve à Guiche et Bidache, les zones humides des Barthes.
Le nom en basque d'Urt est Ahurti, « ce qui provient de l'eau ». 

Le village

A l'emplacement d'Urt, on trouve les traces d'une communauté de pêcheurs vers l'an Mille.

Sa situation de carrefour entre terre et mer (vers l'océan Atlantique par l'adour) permet par la suite à Urt de se développer dans tous les domaines : agriculture, commerce et pêche. Le chemin de fer arrive en 1862 avec la ligne de train qui part de Bayonne, le pont de l'Adour est construit en 1886.

Bien avant la 4G et le wifi, le télégraphe est installé en 1889, l'électricité en 1904 et l'électricité en 1910.

La douceur de vivre d'Urt a attiré le philosophe Roland Barthes qui y a fait construire une maison dans laquelle il a passé la dernière partie de sa vie. 

Le port et la pêche

L'auberge de la Galupe est située dans la maison la plus ancienne d'Urt, au port. Les pêcheurs qui habitaient leurs bateaux en attendant la marée allaient y manger, les gradins du port permettaient de gérer la montée et baisse des eaux de l'Adour avec les marées.

Au XVIIIème siècle, le fleuve était si riche en poisson que les employés de maisons et domestiques des maisons bourgeoises avaient demandé à limiter le saumon à 3 repas par semaine ! Leurs maîtres par souci d'économie leur en donnaient tous les jours... 
 

Buletinaren harpidetza

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir en exclusivité les bons plans, les nouveautés et les offres promotionnelles de l'Office de Tourisme Pays Basque