Sur un plateau ensoleillé dominant le lit de la rivière Bidouze, Arancou est un village aux murs blancs doté d'un patrimoine bâti et humain remarquable. Étape historique sur un des chemins de randonnée vers Saint-Jacques-de-Compostelle, la voie de Tours (via turonensis), Arancou a construit sa notoriété autour d'un hôpital-prieuré qui accueillait les pèlerins dès le XIIIe siècle. On trouve aussi quelques maisons de maîtres, jadis vouées aux œuvres d'hospitalité, dont on pourra apprécier les détails d'architecture. Dans le village, l'église Notre-Dame mérite également un œil attentif, pour son style mêlant plan allongé roman et voûtes ou chapiteaux gothiques. Sur les chemins, les collines environnantes promettent une bonne oxygénation en forêt, à la rencontre de beaux chênes centenaires, tandis que la vallée de la Bidouze vous réserve son calme et la fraîcheur de ses rives.

Informations
pratiques

Informazio praktikoa

  • AccessibilitéAccessible aux personnes à mobilité réduite
  • AnimauxAnimaux bienvenus

Mesures sanitaires

Osasun neurriak

N'oubliez pas votre kit COVID19

Informations
pratiques

Informazio praktikoa

Départ : Arancou
Dénivelé positif : +245m
Balisage : Jaune
Equipements et services : Point d'eau, Sanitaires
  • Distance8.6km
  • Mobiliteà pied
  • Durée2h30
  • DifficultéFacile

VoitureComment venir ?

Depuis la sortie n°6 de l'A64 (sortie Peyrehorade), suivre la direction de Bidache (D19). Au rond-point de Bidache (château de Gramont), emprunter à gauche la D936 vers Sauveterre-de-Béarn. Au bout de 6 km, tourner à droite vers Arancou (D256). Se garer au niveau de la place du fronton et du gîte du Bourthaïre (plusieurs places sur la gauche, derrière le gîte).

Conseils du randonneur

Bien regarder la météo avant de partir
Être bien chaussé
Prévoir suffisamment d’eau
Garer sa voiture sur les places prévues
Ramener tous vos déchets
Suivre les sentiers balisés
Tenir son chien en laisse
Fermer les barrières après votre passage
Pour adopter les bons gestes, consultez le site www.reussirmarando.com

Détails de l’itinéraire

Ibilbideari buruzko xehetasunak

  1. Arancou au quartier Garai

    Depuis la place du gîte Bourthaïre, passer juste à droite du fronton ; un bout de sentier rejoint une voie goudronnée. Au point de collecte, descendre en face sur le goudron. A l'intersection de la carrière (prudence, sortie de camions), aller en face sur la route qui monte bientôt vers le quartier Garai.

  2. Du quartier Garai à la crête de Sagorre

    A l'intersection de Garai, proche d'un hangar, continuer en face sur la voie goudronnée, dite chemin de Larraldotte. Descendre ainsi jusqu'au lit de la rivière Louhirasse, que l'on traverse à gué par un alignement de blocs (ou une passerelle 50 m en amont). Sur l'autre rive, monter par le large chemin forestier. Aller à droite à la première intersection et monter raide dans le bois. Sur la crête boisée de Coudain (palombière en face), tourner cette fois à gauche et sortir de la forêt sous de beaux chênes. Poursuivre sur le chemin évident qui longe les prés du sommet de la colline (portions goudronnées).

  3. De la crête de Sagorre à Larraldotte

    Sur la crête de Sagorre, carrefour en T avec une route (vue sur les sommets basques) : emprunter la route vers la droite (chemin de las Carbouères). Descendre toujours tout droit jusqu'à atteindre la large vallée de la Bidouze. En bas, à l'intersection, aller à droite pour longer les ruines des Carbouères (source timide) et marcher désormais sur l'unique chemin qui ondule en rive droite de la rivière. Passer un gué en béton sur le Louhirasse et atteindre 100 m après l'intersection des ruines de Larraldotte.

  4. De Larraldotte à Arancou

    Aux ruines (peu visibles sous les ronces) de Larraldotte (accès à la Bidouze à 50 m à gauche), trouver une double intersection : tourner à droite puis aussitôt à gauche pour suivre désormais un chemin ascendant dans la forêt d'Arranbide (beaux chênes). En haut, déboucher dans le virage d'une piste (chemin de Couyoula), que l'on suit vers la droite. Il passe par un point haut et, accompagné de vues lointaines, il redescend au quartier Garai. Face au hangar, revenir à gauche vers le village, par la route empruntée à l'aller.

Point d'arrivée