Le sommet d'Oilarandoi attire l’œil du randonneur dès que l’on se promène dans le village de Saint-Etienne-de-Baïgorry. Pour l’atteindre, il faut emprunter, en partie, le tracé du célèbre GR10 (traversée des Pyrénées). Après une halte au « pont romain », l’ascension débute dans un cadre bien ombragé. La sortie de la forêt est marquée par des espaces colonisés par la fougère. La vue se dégage nettement sur la vallée de la Nive des Aldudes et le village de Saint-Etienne-de-Baïgorry. Une boucle autour du sommet débute au milieu de prairies et rejoint le col d’Aharza. Le sommet d’Oilarandoi et sa chapelle emblématique demande un dernier effort lors d’une ascension franche depuis le col. La boucle se poursuit sur un sentier situé sur le versant oriental, qui met en valeur les flancs du Munhoa. L’ombre est retrouvée au pied d’une belle hêtraie avant d’entreprendre la descente vers le village.

Informations
pratiques

Informazio praktikoa

Départ : SAINT-ETIENNE-DE-BAIGORRY
Dénivelé positif : +800m
Balisage : Jaune
Equipements et services : Point d'eau, Point alimentation (épicerie, restauration), Sanitaires
  • Distance13.2km
  • Mobiliteà pied
  • Durée6h
  • DifficultéDifficile

VoitureComment venir ?

Place de la mairie et de l’office de tourisme de Saint-Etienne-de-Baïgorry

Conseils du randonneur

Bien regarder la météo avant de partir
Être bien chaussé
Prévoir suffisamment d’eau
Garer sa voiture sur les places prévues
Ramener tous vos déchets
Suivre les sentiers balisés
Tenir son chien en laisse
Fermer les barrières après votre passage
Pour adopter les bons gestes, consultez le site www.reussirmarando.com

Détails de l’itinéraire

Ibilbideari buruzko xehetasunak

  1. Le chemin de l’antenne

    Cet itinéraire emprunte une partie du tracé du GR 10.
    Prendre la D948 en direction de l’église. Juste après le pont moderne (avec une vue sur le pont romain), prendre la première route à gauche. Prendre à droite après le passage sous la déviation, puis encore à droite 300 m plus loin. Plus haut, quitter la route et prendre un chemin à gauche juste avant une maison. Après 200 m sur ce chemin, au carrefour de sentiers, prendre le troisième à gauche qui monte le long de la clôture. La fougère fait son apparition et le sentier rejoint un chemin peu après une antenne de télécommunication.

  2. Le premier col

    Prendre à gauche sur ce chemin, bordé de bouleaux au début. Les prairies apparaissent alors que la pente s’accentue nettement. Continuer tout droit dans cette zone ombragée qui se termine avec de beaux chênes. Tout en rentrant dans les pâturages de moyenne montagne, remarquer un replat à gauche avec quelques chênes et la fougère qui domine largement. En gagnant de la hauteur, le panorama s’enrichit avec une vue sur le village de Saint-Etienne-de-Baïgorry, les crêtes d’Iparla et le col d’Ispéguy. Le chemin rejoint une route au niveau d’un col peu marqué.

  3. Le col d’Aharza

    Prendre le chemin à droite (on quitte le tracé du GR10 pour débuter la boucle autour du sommet d’Oilarandoi). Peu après, passer un fil de clôture non électrifié et continuer tout droit . Le chemin monte progressivement après les derniers arbres et atteint une route au bout d’1 km. La traverser pour prendre un sentier à droite. Celui-ci domine la route de quelques mètres jusqu’au col d’Aharza situé 1,5 km plus loin. Le col, large et caractéristique, se reconnaît grâce à un enclos maçonné et un abreuvoir.

  4. La chapelle d’Oilarandoi

    L’aller-retour au sommet et à la chapelle d’Oilarandoi débute ici. Pour cela, prendre à gauche au niveau de l’abreuvoir. Un chemin raide monte tout droit dans l’estive vers le sommet. Les pauses nécessaires permettent d’apprécier les sommets remarquables des environs. Sur la gauche, le sommet d’Auza culmine à 1300 m. A droite, plus proche, le Munhoa dépasse les 1000 m. Lorsque la chapelle est en vue, l’ascension touche à sa fin. Apprécier ce lieu pittoresque et la vue panoramique (sans oublier de faire sonner la cloche !) avant de redescendre par le même itinéraire jusqu’au col d’Aharza.

  5. Retour sur le GR 10

    Prendre entre l’abreuvoir et l’enclos pour rejoindre un sentier qui apparaît à gauche. Sur cette estive, les troupeaux sont diversifiés : brebis, chevaux et chèvres y cohabitent. Après presque 2 km, atteindre un col entouré de houx. Prendre à gauche le chemin assez plat qui passe au pied d’une belle hêtraie. Le chemin se transforme en piste bétonnée jusqu’à un croisement de routes. Prendre tout droit et rester sur la route sur 250 m, puis prendre le deuxième chemin à gauche qui descend. La boucle se termine ici, il ne reste plus qu’à reprendre le même itinéraire pour rejoindre le départ.

Point d'arrivée