Photo
Photo : © OT Espelette

Le chemin de Compostelle - Voie du Baztan / Compostelako Bidea- Baztango Bidea

Aller-retour, Pédestre

Il s’agit d’un cheminement alternatif vers St-Jacques-de-Compostelle, utilisé de longue date par les pèlerins et de plus en plus prisé. Le tronçon présenté ici débute à Bassussarry et se poursuit jusqu’à la frontière espagnole. Il emprunte les routes et sentiers les plus appropriés au cheminement pédestre, en limitant au minimum le passage sur les voies de circulation automobile qui malgré tout restent majoritaires.

Informations
pratiques

Informazio praktikoa

Départ : BASSUSSARRY Arrivée : AINHOA
Dénivelé positif : +617m Dénivelé négatif : -548m
Balisage : Jaune
  • Distance25km
  • Mobiliteà pied
  • Durée8H15
  • DifficultéMoyenne

Conseils du randonneur

Bien regarder la météo avant de partir
Être bien chaussé
Prévoir suffisamment d’eau
Garer sa voiture sur les places prévues
Ramener tous vos déchets
Suivre les sentiers balisés
Tenir son chien en laisse
Fermer les barrières après votre passage

Détails de l’itinéraire

Ibilbidearen xehetasunak

  1. USTARITZ

    Le départ de ce tronçon est donné ici depuis Bassussarry, chemin de Jantot, en bord de Nive. Attention, car il y a peu de place pour garer votre véhicule en bordure du chemin de halage. Suivre le chemin du halage jusqu’à son extrémité et rejoindre le centre d’Ustaritz par la voie routière. Poursuivre sur la rue principale, passe devant l’église St-Vincent. Au niveau de la mairie prendre à droite sur la rue Ferronda. Continuer à droite sur la rue du Lavoir qui conduit jusqu’à la RD 932. Traverser sur le passage pour piétons et prendre à gauche su la rue Eliza Hegui. A 80m, au niveau du vieux chêne, bifurquer à droite sur la côte de Dorrea puis, de suite après le cimetière, prendre à gauche pour rejoindre la RD 88 sur 220m avant d’emprunter, à droite, une piste qui rejoint la RD 250.Prendre à gauche et longer prudemment cette route jusqu’au rond-point, poursuivre à gauche, sur le chemin d’Etxehasia qui traverse un lotissement. Au bout d’1 km, prendre à gauche, de suite après le ball-trap, sur une piste dont l’accès se fait par une barrière qu’il faut franchir.

  2. Vallée d’Espelette

    La piste descend vers le fond du vallon jusqu’à atteindre un cours d’eau qu’il faut traverser par la passerelle. Continuer à gauche, à travers landes et prairies, dans une ascension qui conduit jusqu’à la route des crêtes (RD 88). Traverser et poursuivre en face sur une large piste qui s’élève encore un peu avant d’entamer une longue descente vers la vallée d’Espelette et de Souraïde, offrant un panorama de toute beauté. Avant d’atteindre la RD 918, une petite route qui part sur la gauche permet de rejoindre, en 20 minutes, le village d’Espelette qui dispose d’un gîte municipal à proximité de l’église.

  3. Pinodieta

    Arrivée sur la RD 918, prendre à droite et longer cette route sur 300m avant de bifurquer à gauche sur une petite route qui vous conduira à l’entrée de Souraïde dont la visite de l’église St-Jacques mérite le détour (à 400m).L’itinéraire se poursuit par l’ascension vers le col de Pinodieta en empruntant le chemin d’Aprendixenia. Au col, traverser la RD 20 pour continuer en face sur une route bitumée jusqu’au premier croisement où il faut prendre à droite, sur une large piste empierrrer qui s’élève vers le Sud.

  4. Ainhoa

    Au bout de 850m, à la patte d’oie, continuer à gauche jusqu’à atteindre, 400 m plus loin un ruisseau qu’il faut franchir. C’est le point haut de cet itinéraire à partir duquel commence une longue descente vers Aïnhoa. Dans la vallée, au niveau des premières fermes, la piste se prolonge sur une route bitumée. Au premier croisement, prendre à gauche sur la route qui conduit jusqu’à la rue principale du village. Au bout de la rue, en direction du Sud, au niveau du virage, prendre en face une petite rue qui s’enfonce. Le tracé est commun avec le GR®10 sur 550m puis, à la patte d’oie, poursuivre à gauche sur une route qu’il ne faut pas quitter et qui vous conduira jusqu’à la frontière, à Dantxarinea qui marque la fin de la partie française de cet itinéraire.

Point d'arrivée